De plus en plus de personnes souhaitent vivre pleinement leur passion pour l’apiculture. Être plus près de ses abeilles, les avoir à portée de main pour mieux s’en occuper, mais aussi contribuer à protéger leur espèce est possible si vous disposez d’un jardin. En effet, il est parfaitement possible d’installer une ruche dans son jardin et de produire son miel ! Voici alors ce qu’il faut savoir avant de se lancer dans cette passionnante aventure.

Les normes en termes d’implantation

Une ruche ne s’installe pas n’importe où. Il existe certaines normes à respecter notamment en termes d’implantation. Les abeilles sont des insectes qui ont besoin de tranquillité pour être épanouis. Installez alors votre ruche loin des passages fréquents des habitants de la maison. Disposez l’entrée de la ruche à l’opposé des vents dominants porteurs de pluie et évitez les emplacements en plein soleil pour éviter que les abeilles ne perdent leur temps à essayer de rafraîchir la ruche en allant chercher de l’eau plus que du nectar. Pendant l’hiver, évitez aussi les zones trop fraîches, car les abeilles auront du mal à réchauffer leur habitat.

Les obligations administratives

Il existe certaines obligations administratives concernant l’installation de ruche dans son jardin. Il est donc nécessaire de se renseigner auprès de la mairie sur les distances de sécurité à respecter avec la voie publique, le nombre de ruches autorisé… il faut savoir que chaque commune et chaque préfecture disposent de sa réglementation sur l’installation de ruche et les distances à observer vis-à-vis de propriétés voisines. En outre, il faudra aussi informer vos voisins sur la présence de vos ruches afin de prévenir les éventuelles allergies aux abeilles.

Des fleurs à butiner

Pour que vos abeilles puissent butiner, cultivez donc des plantes mellifères dans votre jardin. Par exemple, vous planterez de la lavande toute l’année, le coquelicot en février, la marguerite en mars, la coriandre en avril, la bourrache en mai, le dahlia en juin, l’ail des ours en juillet, le crocus en août, l’aster en septembre, le perce-neige en octobre, la jacinthe de novembre à décembre.

Les équipements à avoir

Installer et s’occuper d’une ruche nécessite divers équipements et matériels d’apiculture à avoir pour mener à bien l’activité d’apiculteur. Outre la ruche et les abeilles, vous aurez aussi besoin d’une tenue adéquate d’apiculteur, de gants bien épais, d’un en fumoir, de bottes, de lève-cadre…

Les dangers à savoir

Il est bien connu qu’aujourd’hui, les abeilles sont une espèce en grand danger de disparition, l’utilisation de pesticide figurant parmi les raisons principales de ce déclin. Avant d’installer votre ruche, pensez donc à vous renseigner sur les éventuels pesticides utilisés aux alentours de votre habitation.

Un minimum de formation

Devenir apiculteur ne s’improvise pas. Un minimum de formation est indispensable pour faire les choses comme il faut. Pour cela, vous pourrez vous documenter sur le mode de vie des abeilles, sur ce dont elles ont besoin pour bien vivre… Encore mieux, vous pourrez vous former auprès d’apiculteurs expérimentés ou aussi dans un rucher-école pour acquérir les bases nécessaires afin de devenir un bon apiculteur.