L’isolation des combles qu’ils soient perdus ou aménagés constitue un choix de rénovation énergétique à privilégier. En effet, cette solution permet de réduire les déperditions de chaleur et de  réaliser des économies d’énergie à un coût limité. En termes d’isolation de maison, il faut prioriser les combles étant donné que 30% des pertes de chaleur proviennent de la toiture.

Les différents types de combles

Une isolation médiocre des combles peut avoir de lourdes conséquences sur le plan  du confort, de la santé et  de l’économie. Le fait d’isoler la toiture permet donc d’éviter :

  • la déperdition d’énergie ;
  • l’augmentation de la facture de chauffage ;
  • les problèmes d’humidité ;
  • les nuisances sonores ;
  • et la dévalorisation du bien immobilier

Il existe deux catégories de combles notamment les combles aménagés et les combles perdus. Ces derniers sont inhabitables à cause de l’insuffisance d’espace sous le toit. Ce type de comble est parfait pour une isolation par soufflage de flocons à la fois performant et facile à appliquer. D’autant plus que les combles perdus peuvent accéder à l’offre exceptionnelle du Pacte Énergie Solidarité qui s’avère être un programme d’isolation des combles 1 €. Tout particulier éligible à ce programme peut bénéficier d’une isolation à seulement un euro. Pour ce qui est des combles aménagés, ils représentent des combles où la surface sous le toit n’est pas encombrée par la charpente. Cet espace est éventuellement habitable car il fait environ 1 m 80 de hauteur. En général, les combles aménagés sont isolés à partir d’un isolant en plaque ou en rouleau fixé directement sur l’intérieur de la toiture. L’un comme l’autre après des travaux bien faits peut optimiser le confort thermique de l’ensemble de la maison.

Les aides liées à l’isolation des combles

Actuellement, beaucoup d’aides écologiques permettent aux foyers d’optimiser l’isolation thermique de leurs logements à un coût réduit dans le but de réaliser des économies d’énergie tout en gagnant en confort. L’isolation des combles perdus figure parmi les travaux soutenus par l’État dans sa politique environnementale. À ce titre, les ménages peuvent bénéficier de différentes sortes d’aide sur l’ensemble des travaux incluant le crédit d’impôt à 30%, l’éco-prêt à taux zéro, le prime d’énergie, la TVA à 5,5% ainsi que l’aide de l’Anah.

Toutefois, bien que la mise en œuvre d’une isolation de combles perdus semble facile, il est plus judicieux de recourir au service d’un professionnel pour avoir la garantie d’accéder aux diverses subventions et aides. Qui plus est, ces dernières sont soumises à des conditions, c’est-à-dire le respect de certaines caractéristiques techniques particulières qui assurent une réelle performance thermique. Ainsi, l’expert sera en mesure d’aider le bénéficiaire dans  le choix des matériaux adéquats à appliquer selon la configuration des combles perdus ainsi que leur degré d’accessibilité. Et le plus important, l’isolation réalisée sera parfaitement conforme aux règlementations techniques en vigueur.